Princes Aragone Elevages

Notre chenil et élevage de chiens

Il y a des métiers que seuls des passionnés peuvent faire. Gardien de chenil en est un. D’abord, parce que pour bien s’en occuper, il ne faut certainement pas avoir peur des chiens. Ensuite, parce que sans la capacité de tisser avec eux un lien de confiance réciproque en étant capable de comprendre leurs comportements et leurs signaux, il est impossible de retirer de la satisfaction avec les chiens. « On dit souvent que pour un chien, son maitre est tout », nous confie François, gardien de chenil dans le Vaucluse.

« C’est peut-être vrai, mais l’inverse est vrai aussi! » ajoute-t-il avec un brin de malice dans le regard. « Les chiens sont comme le miroir d’une vie : certains sont malheureux en arrivant ici, mais ils retrouvent rapidement leurs instincts, tout simplement parce qu’un chien rend l’affection qu’on lui porte ! Il ne suffit pas de leur donner à manger! » Pour lui, ça ne fait pas de doute : « travailler avec des chiens, cela vous révèle à vous-même, et quand votre chien est heureux, vous savez que vous l’êtes aussi… »

Lassée d’une vie stressante à Marseille, Jennifer a rejoint ses parents qui tiennent un élevage de chiens de concours près d’Aubagne. Pour elle aussi, le bonheur de ses protégés passe avant tout. « Les critères sont très exigeants. Le plus important quand un chien gagne un concours, ce n’est pas le trophée, mais c’est vrai qu’un premier prix indique que le chien est non seulement en parfaite santé, mais qu’il est en plus en pleine possession de ses moyens. Bien sûr, un chien peut être très heureux dans une vie familiale. Mais ici, c’est un peu comme une école de sport d’élite : nos chiens sont heureux comme peuvent l’être des champions, et ça, ça fait une énorme différence! »

© Copyrights Des Princes Aragone