Princes Aragone Team

Qu’aimons-nous le plus chez les chiens ?

Vous l’avez certainement déjà remarqué : il n’y a pas plus bonhommes que les chiens. Élégants dans leurs attitudes, forts dans leurs enthousiasmes, ils demeurent toute leur vie aussi joueurs et spontanés que lorsqu’ils étaient petits. Qu’une odeur vienne à passer, les voilà la truffe en l’air. Qu’on son vienne à se faire entendre, ils se mettent à grogner. Qu’on leur parle, ils jappent et remuent la queue. Que la torpeur les gagne, ils vont se blottir dans un coin, avant de poser nonchalamment la tête sur leur pattes, en poussant les plus profonds des bâillements. N’est-ce pas impressionnant de les voir infiniment absorbés dans chacun de leurs gestes, qu’il s’agisse de rapporter un bâton, ou d’exécuter les figures que vous lui commandez?

Les chiens ont ce mélange de jeu et de sérieux. Si, comme l’écrivait le philosophe Friedrich Nietzsche, « la maturité, c’est de retrouver le sérieux d’un enfant quand il joue », alors les chiens sont définitivement des êtres de maturité. Entièrement plongés dans ce qu’ils vivent, ils sont en même temps parfaitement attentifs à tous les signaux qu’ils peuvent percevoir par leurs sens très précis, notamment leur odorat hors du commun et leur ouïe capable de recevoir des fréquences qui nous échappent.

Les amateurs de chats reprochent aux chiens leur manque d’indépendance. Et pourtant, ceux qui vivent avec un chien savent bien que leur liberté est immense, parce qu’ils ont cette capacité à s’absorber entièrement dans la plus frétillante des aventures comme dans le plus banal des événements.

Ce que nous aimons le plus chez ces compagnons à quatre pattes, c’est peut-être tout simplement leur présence à la fois si fidèle et pourtant tellement libérée. Qu’est-ce qui peut nous être plus cher au monde que la présence à nos côtés d’un être qui vit pleinement sa vie ?

© Copyrights Des Princes Aragone